Avant l’école

Conseils aux parents qui viennent d’inscrire leur enfant à l’école primaire

Comment réussir une rentrée scolaire en 1 P : éclairage… 

Où votre enfant se situe-t-il dans les domaines de la socialisation, de l’autonomie, du bien-être et des pré-apprentissages scolaires ?
Tout ce que vous pouvez faire à la maison !

Socialisation

  • Votre enfant aura toutes les chances de s’intégrer dans son nouveau milieu scolaire si vous l’avez préparé à quitter son milieu familial :
    Vous l’avez habitué à aller chez ses grands-parents, vos amis, son parrain ou sa marraine. Il peut dormir chez d’autres personnes.
    Vous l’avez déjà intégré dans un autre groupe d’enfants pour jouer, partager un moment sans vous.
    Prenez la peine de lui expliquer qu’il va aller à l’école ! Que vous vous réjouissez qu’il devienne grand. Il pourra se faire de nouveaux copains, découvrir de nouvelles activités.
    Prenez le temps d’aller lui montrer sa nouvelle école. Peut-être avez-vous la possibilité d’aller dans sa future classe pour rencontrer sa ou ses nouvelles enseignantes ?
    Pendant les vacances d’été, préparez avec lui son sac d’école et ses affaires sur lesquelles vous noterez son nom.
  • Votre enfant aura toutes les chances de progresser dans son nouveau milieu scolaire si il respecte les règles :
    Il y a des règles à respecter à la maison et votre enfant les respecte ? 
Cela se passe de la même manière à l’école.
    Les règles respectées permettent plus d’harmonie, de plaisir et de liberté pour tous.
    Le temps et l’énergie passés à écouter les remontrances, à inventer des subterfuges, à parlementer pour éviter une tâche est du temps perdu pour les jeux et les apprentissages.
    Les enfants en manque de repères ne peuvent pas apprendre : les règles sont sécurisantes.

Autonomie

  • Votre enfant développera et renforcera sa confiance en lui plus rapidement en ayant déjà son autonomie :
    Votre enfant doit être autonome pour s’habiller. Son enseignante, entourée de 20 enfants, ne pourra pas lui mettre ses chaussures, crocher sa veste, lui mettre son sac sur le dos tous les jours sans conséquences sur le groupe classe qui doit être surveillé.
    Etre autonome, c’est consolider sa confiance en soi. Même adulte, nous recevons des compliments et construisons nos personnalités autour des réussites : – Bravo ! Tu as réussi tout seul. Les « bravo » sont comme les « merci », ils consolident et contribuent à faire grandir votre enfant.
    Il n’est donc plus question de faire à sa place. Aménagez assez de temps avant vos sorties et laissez-lui la possibilité de s’entrainer, afin qu’il réussisse à s’habiller seul. Complimentez-le.
  • Votre enfant va seul aux toilettes et n’a plus de langes. 
- Maitresse, tu peux m’essuyer ? … Non, pas vraiment ! L’enseignante ne peut laisser le reste de sa classe pour s’occuper d’un enfant aux toilettes.
    Il faut non seulement aller seul aux toilettes, mais il faut penser à tirer l’eau et se laver les mains.
  • Votre enfant est autonome pour jouer : il peut gagner comme il peut perdre sans enrager tout en respectant le matériel. Votre enfant sait ranger seul.
    Le plaisir d’interagir avec les autres est un atout. Le temps que vous prendrez avec lui pour jouer et partager le plaisir d’être ensemble se retrouvera tout au long de votre vie dans un partage de liens uniques.
    Ces liens ne se retrouvent pas quand votre enfant se tient immobile et dépendant trop longtemps devant l’écran de télévision ou de l’ordinateur. Ces « boites » ne sont pas capables de consolider les liens et le respect que vous pouvez construire entre les membres de la famille. Cela se retrouvera avec ses camarades de classe.
    Prenez soin des « racines » de votre enfant et créez ensemble de beaux souvenirs : donnez du sens à ses apprentissages avec des activités concrètes : son bien-être en dépend.

Bien-être

  • Votre enfant aura toutes les chances de s’épanouir et ses apprentissages se feront plus facilement
    si vous respectez les 3 B :
    Bien manger, bien dormir, bien bouger.
    Imaginez la quantité d’énergie dont le corps et le cerveau ont besoin pour fonctionner de façon optimale : l’alimentation a des conséquences sur les apprentissages de votre enfant.
    L’attention, la concentration, le raisonnement logique, les habiletés mathématiques, la mémoire de travail, l’humeur et la dextérité motrice sont toutes perturbées lorsque votre enfant ne dort pas assez.
    L’exercice, parce qu’il augmente l’oxygénation du cerveau, améliore aussi son fonctionnement : pas d’écran mais du mouvement !

Pré-apprentissages scolaires

  • Choisissez l’éducation par le jeu : idéalement, faites des jeux de société, mémory, domino, jeu de dé, puzzle en famille pour lui donner l’envie d’apprendre sans en avoir l’air.
    Lisez-lui régulièrement des histoires pour développer son écoute et son vocabulaire, sa compréhension et son imagination.
    Dès que votre enfant demande à tenir un crayon, montrez-lui comment le tenir correctement : la bonne tenue du crayon, qui facilite l’écriture, est une habitude extrêmement difficile à corriger plus tard.
  • Laissez aux enseignantes le soin d’apprendre à lire à vos enfants si vous ne maitrisez pas cet apprentissage :
    
On n’apprend pas à lire avec les lettres mais avec les sons.
    L’alphabet aura tendance à retarder bien des enfants au lieu de les aider…

Toutes ces activités et toutes ces bases aux apprentissages scolaires faciliterons grandement l’entrée à l’école enfantine mais aussi tout le parcours scolaire de votre enfant. Découvertes, réussites et surtout plaisir seront au rendez-vous !
10pages.ch S.Beutler

Imprimer le texte : conseils enclassement 10pages.ch

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés